à propos

BIOGRAPHIE
 

Conteur, lecteur, photographe, Raphaël Rémiatte a d’abord été Marin Pompier, avant d’être diplômé de l’École de Paris des Métiers de la Table et de devenir chef saucier dans un restaurant gastronomique, étoilé au guide Michelin et dirigé par un disciple de Joël Robuchon. Formé par la suite au métier de Libraire, il travaille alors quelques années à feu la Librairie Weil, avant de suivre pendant près de 4 ans, les cours d’Arts et Techniques de l’Acteur à l’école Claude Mathieu. Pour payer ses cours, il vend des journaux à la criée dans les rues de Paris et concocte des gâteaux au chocolat qu’il va vendre l’été sur les pelouses du Cinéma en plein air de la Villette où il rencontrera le peintre André Beaurepaire. Comme Conteur, il se perfectionne auprès de Muriel Bloch, Rufus et Pépito Matéo.




Depuis, il est toujours très heureux de sauter dans un train pour aller conter un peu partout en France, au gré des demandes. Avec le plaisir, toujours renouvelé, de distiller ses histoires bien au-delà du seuil des tympans, là où naissent les idées et les rêves, afin que chacun puisse se créer ses propres images, à l’écoute des mots enchanteurs. Car qu’est-ce qu’un conteur ? Si ce n’est un haut-parleur, un passeur de mots, un créateur d’images !

Et d’images, il en est toujours question, lorsqu’il imagine « Le Peintre et son Modèle » à partir de l’été 2009. Il s’agit d’un jeu photographique et vidéo haut en couleur et en extravagance mené en duo avec le peintre scénographe André Beaurepaire qui joue ici son propre rôle. Celui d’un peintre passant une annonce ‘’imaginaire afin de trouver les modèles qui viendront prendre la pose à son chevalet du 320 rue Saint Honoré. Tandis que Raphaël Rémiatte, tout à la fois devant et derrière son appareil photo, répondant à cette annonce ‘’prétexte’’, incarne un à un, tous ces improbables modèles qu’il invente, perruque, costume, maquille, avant de venir leur faire prendre la pose, le temps de quelques photos puis de les faire disparaître à tout jamais.

André Beaurepaire (1924-2012), n’a pas encore 22 ans, lorsqu’en 1946, Jean Cocteau lui proposera de concevoir les décors de L’Aigle à deux Têtes, la pièce la plus connue de l’auteur, avec Edwige Feuillère et Jean Marais en haut de l’affiche du Théâtre Hébertot. Le jeune Beaurepaire dessinera alors de somptueux décors qui lui ouvriront les portes des plus grandes scènes de Théâtres et d’Opéra d’Europe. Opéra de Paris, Scala de Milan, Royal Opera House du Covent Garden de Londres… Parallèlement, il exposera toiles et dessins à New York, San Francisco, Genève, Londres, Paris.

A partir de 2013, Raphaël Rémiatte poursuit en solo ce « Qui dit je en moi ? ». Éternel questionnement sur l’identité et la représentation de soi, que l’on retrouve sous la forme de l’autoportrait en peinture, de l’autofiction en littérature et qu’il nous offre ici à travers quelques séries d’autoportraits. Il donne alors vie à de multiples personnages hauts en couleur, toujours décalés et souvent empreints de poésie.

De 2012 à 2017, ce jeu photographique, devenu travail, est exposé par Agathe Gaillard, qui a été la première à défendre la photographie comme œuvre d’art de collection, exposant entre 1975 et 2017, dans sa galerie qui était située 3, rue du Pont-Louis-Philippe, derrière l’Hôtel de Ville de Paris, des photographes tels qu’Henri Cartier-Bresson, Marc Riboud, André Kertész, Édouard Boubat, Gisèle Freund, Bernard Faucon, Ralph Gibson, Hervé Guibert…

Parallèlement à son passionnant métier de conteur, Raphaël Rémiatte expose régulièrement ses Autoportraits et sa photographie dite « Urbaine ou Nature » qu’il a le bonheur de pratiquer quotidiennement, là où ses pas veulent bien le mener et lorsque ses yeux daignent s’ouvrir vraiment.



EXPOSITIONS

2020 « Végétaux & Autoportraits », Nef Landowski, Boulogne-Billancourt

2018 « Dans la peau d’un Poilu », Médiathèque & Centre Culturel de Tournan-en-Brie

2018 « Dans la peau d’un Poilu », Mairie du 1er arr. face à la Colonnade du Louvre, Paris

2017 « Hommage à la Beauté », expo collective, galerie Agathe Gaillard, Paris

2016 « Exposition Collective », galerie Agathe Gaillard, Paris

2015 « Exposition Collective », galerie Agathe Gaillard, Paris

2014 « Dans la peau d’un Poilu », Hôtel de Ville de Vitry-le-François

2014 « Dans la peau d’un Poilu », Médiathèque François Mitterrand, Vitry-le-François

2013 « Seconde Chance », expo collective, galerie Agathe Gaillard, Paris

2013 « Agathe Gaillard, mémoires d’une galerie », expo collective sur invitation d’Agnès b, Paris

2012 « Et si on jouait au Peintre et son Modèle ? », galerie Agathe Gaillard